A la une

Affaire MURRAY

"S’agissant de la décision obtenue par les fans de Mickaël JACKSON :  j’ai travaillé de manière désintéressée compte tenu du caractère exceptionnel de cette procédure.
Cette décision est une première mondiale." 
Me LUDOT Emmanuel

Consulter le jugement

Angers: une famille refuse que leur fille de 7 mois soit "débranchée"

Les parents d'une fillette de sept mois, plongée dans le coma au CHU d'Angers après avoir été prise de convulsions, ont engagé un référé contre l'extubation prévue lundi de leur enfant. Un médecin expert désigné par le tribunal administratif de Caen se rendra dimanche au CHU d'Angers pour "déterminer dans quel état est le nourrisson et quelles sont les origines de son état", a indiqué Emmanuel Ludot, l'avocat de la famille.

Fresnes-sur-Escaut : l’affaire Cindy devant la commission européenne des droits de l’Homme

Cindy, c’est cette petite fille dont la maman, Corinne vit à Fresnes-sur-Escaut. Une enfant à la double nationalité, française et belge, qui aura bientôt 7 ans, et qui souffre d’un retard de croissance. C’est pour ses soins qu’elle a été placée dans une institution en octobre 2011, un centre qui depuis un an et demi lui refuse tout contact physique avec sa mère. Pour voir son enfant, la prendre dans ses bras et la soigner, la Fresnoise et son avocat ont déposé plainte devant la commission européenne, détaillant les griefs contre l’État belge.

Le gérant du bar Le Clovis, en redressement judiciaire à cause de Vigipirate, attaque l'État en réparation

Acculé au point d’être contraint de se placer en redressement judiciaire, le gérant du bar-tabac Le Clovis, victime collatérale du plan Vigipirate (L’union du 26 mai), a décidé d’attaquer l’État en réparation. Son avocat, M e Ludot, déposera un recours ce matin même devant le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne. « Leur situation est malheureusement caricaturale. Du jour au lendemain, du jour où le plan Vigipirate a été mis en place devant la Synagogue, donc devant leur bar, leur chiffre d’affaires est passé de 40 000 euros par mois à 7 000 euros. Les conséquences ont été immédiates. C’est la raison pour laquelle nous attaquons l’État en responsabilité. Nous demandons qu’ils soient dédommagés du préjudice estimé à 400 000 euros, dans la mesure où il faut une petite année pour redresser la barre. J’ai également mandaté un huissier afin qu’il constate la présence des barrières et je demande la nomination d’un expert-comptable pour chiffrer au centime près leur préjudice. »

En raison de la mise en place du plan Vigipirate aux abords de la Synagogue, il avait été impossible de stationner dans la rue Clovis pendant des semaines, y compris sur l’arrêt minute, privant le bar-tabac de ses clients. 

Source : L'Union

LUDOT Emmanuel - Avocat

27 boulevard Foch Reims
51100 REIMS
Tél : 03 26 77 19 60
Fax : 03 26 77 19 61

Aux éditions Tatamis

Couverture HD avocat-a-histoires-13x18