A la une

Affaire MURRAY

"S’agissant de la décision obtenue par les fans de Mickaël JACKSON :  j’ai travaillé de manière désintéressée compte tenu du caractère exceptionnel de cette procédure.
Cette décision est une première mondiale." 
Me LUDOT Emmanuel

Consulter le jugement

Reims: Un bar-tabac attaque l’Etat en justice à cause du plan Vigipirate

Philippe Da Fonte, gérant d’un bar-tabac à Reims, n’a pas eu de « chance ». Son établissement a fait faillite en 2015 à cause de la mise en place du plan Vigipirate, indique RTL. Le patron du Clovis, un bar situé juste à côté d’une synagogue, a en effet mis la clé sous la porte après la mise en place de ce dispositif de sécurité, quelques jours après les attentats de Charlie Hebdo. Aujourd’hui, Philippe Da Fonte demande réparation et assigne l’Etat en justice. 

« Il y avait des barrières partout »

La clientèle du bar-tabac a progressivement commencé à déserter les lieux, début 2015. En cause : la présence permanente des militaires et de barrières interdisant le stationnement à proximité de l’établissement. « Personne n’avait le droit de s’arrêter : il y avait des barrières partout (pendant) cinq-six mois. Ça a plombé le chiffre d’affaires. Je me suis retrouvé sans boulot, sans bistrot, sans appartement, sans rien du tout », a confié Philippe Da Fonte au micro de RTL.

Un préjudice estimé à 400.000 euros

Aujourd’hui, Philippe Da Fonte a fait ses comptes. D’après le rapport d’expertise qu’il a lui-même commandé, il estime que son bar-tabac perdait entre 28.000 et 30.000 euros de chiffre d’affaires par mois. Au total, son préjudice est estimé à près de 400.000 euros.

Son avocat, Me Ludot, a écrit au Premier ministre et a assigné l’État en réparations devant le tribunal de Châlons-en-Champagne.

Source : 20minutes

LUDOT Emmanuel - Avocat

27 boulevard Foch Reims
51100 REIMS
Tél : 03 26 77 19 60
Fax : 03 26 77 19 61

Aux éditions Tatamis

Couverture HD avocat-a-histoires-13x18